Énergie renouvelable, énergie d’avenir

 

Début 2019, l’Allemagne annonçait alors sa sortie du nucléaire d’ici 2022, s’alignant sur ses voisins européens. Ces décisions favorisent le développement des énergies renouvelables. Elles représentent aujourd’hui la plus grosse part de production d’énergie du pays. La part des énergies renouvelables non hydraulique en Allemagne a ainsi atteint 53,4% de capacités du pays en 2018. D’ici 2030 elle devrait atteindre 72,7%. Les énergies renouvelables augmentent régulièrement en Allemagne depuis une vingtaine d’années. On peut attribuer cette évolution à la loi sur les énergies renouvelables (EEG), réformée l’année dernière pour réduire leurs coûts auprès des consommateurs. On peut aussi attribuer cette évolution à une récente prise de conscience de l’union Européenne.

Aussi, le dernier rapport de GlobalData, «Perspectives du marché de l’énergie en Allemagne jusqu’en 2030, actualisation 2019 – Tendances du marché, réglementations et paysage concurrentiel», révèle qu’en 2018, les sources d’énergie renouvelables dominaient le mix énergétique allemand. Les énergies renouvelables représentent donc 53,4%, suivis du thermique avec 36,9%, de l’hydraulique et du nucléaire, avec respectivement 5,2% et 4,4%. L’énergie solaire photovoltaïque a représenté 39,4% du total des énergies renouvelables non hydroélectriques.
 

L’Allemagne en action

 
Piyali Das, analyste de l’industrie énergétique chez GlobalData, a commenté:

« Les centrales au charbon et nucléaires vont bientôt être retirées du réseau en Allemagne. L’énergie nucléaire d’ici 2022 et le charbon d’ici 2038. Le pays déploie une combinaison d’énergies renouvelables mais aussi des centrales électriques au gaz, des installations de stockage, des charges flexibles et s’appuie sur l’approvisionnement des réseaux internationaux pour maintenir la sécurité de l’approvisionnement. »

L’Allemagne continuera également de participer aux enchères d’énergies renouvelables. Ces dernières permettront de satisfaire la demande en énergie. Le ministère a annoncé que pour 2019-2021, il comptait mettre aux enchères huit GW (gigawatt) de capacités éoliennes et solaires. Lors du premier semestre de 2019, le pays a organisé sept enchères (de renouvelables) attribuant une capacité de 2,3 GW.
 
Piyali Das conclut:

« L’abondance des énergies renouvelables affectera la volatilité des prix de l’électricité sur le marché de gros. Cependant, les investisseurs trouveront des opportunités dans le secteur allemand des énergies renouvelables avec la modernisation du réseau intelligent et l’introduction de véhicules électriques. Le développement technologique pour la surveillance à distance du réseau, l’augmentation des capacités de stockage et la production combinée de chaleur et d’électricité (PCCE) constitueront les principaux domaines d’investissement. »